De plus en plus de contribuables se lancent à l’assaut du marché immobilier. Avec le développement de ce secteur, on ne peut ignorer les bénéfices envisageables. Certes, investir dans l’immobilier reste une source de revenu incontestable mais il faut comprendre que si on s’y met dans ce projet, c’est bien pour de nombreuses raisons des plus incitatives. On vous dit tout.

Le marché immobilier reprend

Les efforts gouvernementaux portant sur la relance du marché immobilier ont porté leur fruit. En Europe en particulier, cette reprise prend plusieurs formes. Certaines villes adoptent des stratégies drastiques comme la construction des programmes neufs tandis que d’autres s’efforcent de dresser des plans assez encourageants dont l’Alliance Habitat. Certes, on assiste alors à une évolution du marché immobilier en tenant compte de l’offre et de la demande. En France par exemple, l’investissement immobilier touche presque toutes les grandes villes françaises mais les zones éligibles à un investissement changent d’année en année selon toujours l’évolution de l’offre et de la demande. Quoi qu’il en soit, pour encourager l’investissement immobilier, les dispositifs incitatifs doivent être érigés. Tout comme stipulé dans l’Alliance Habitat, ils doivent permettre aux investisseurs de gagner du terrain, de respecter des engagements de financement et de se fixer des objectifs d’investissement. Ainsi, si l’investissement immobilier est devenu le centre de préoccupation des promoteurs immobiliers et investisseurs, c’est bien grâce à ces dispositifs incitatifs. Par ailleurs, ceux-ci englobent toutes les stratégies pouvant repousser les contraintes d’un retour d’investissement négatif et particulièrement le financement et la fiscalité. Si on parvient donc à obtenir une solution de financement qui soit adaptée à sa situation et que le taux d’imposition soit réduit à néant, là, on peut espérer réussir un investissement immobilier. Mais cela ne se passe pas vraiment ainsi dans le monde réel.

Quelques stratégies à mettre au point

Le gouvernement encourage et soutien les investisseurs immobiliers à investir dans un bien neuf. De même aussi pour les promoteurs immobiliers, afin qu’ils puissent poursuivre leur programme neuf. Pour cela, il propose des dispositifs de défiscalisation, des solutions de financement des projets immobiliers mais sous certaine condition. Il dresse aussi des zones éligibles à une loi défiscalisant selon le type d’investissement convoité. En prenant l’exemple de l’Alliance Habitat en Bruxelles, le gouvernement a mis en place une stratégie infaillible pour  améliorer le secteur immobilier et en se basant sur trois principaux volets : la construction, la rénovation et l’allocation loyer. Mais pour que la demande augmente,  il envisage la construction d’une ligne de métro en direction du Nord. Cette ligne va relier tous les quartiers les plus prisés de la ville et les plus favorables à un investissement rentable. Mais tout cela n’est juste que des stratégies d’encouragement notamment pour relancer le marché immobilier. Le reste dépend des stratégies menées par les investisseurs et de leurs efforts personnels. Combien même on nous propose alors une solution d’investissement sur un plateau d’argent, si on ignore comment s’y prendre et comment l’utiliser convenablement, tous ses objectifs de rentabilité ne porteront pas leur fruit. Ainsi, une étude du marché s’impose avant de se lancer.

Catégories : Immobilier