Comment bien choisir entre le neuf et l’ancien en termes d’investissement immobilier ? C’est l’une des questions qui tourmentent les investisseurs. Que ce soit pour la location ou pour habiter, l’immobilier neuf présente logiquement plus d’avantages.

Frais de notaire allégés

L’immobilier ancien connaît des frais très élevés et une taxation de 2 à 3 € du prix du bien. Sur une longue période, la différence entre un immobilier neuf et un ancien représente quelques milliers d’euros économisés.

Avant l’achat d’un bien immobilier, il convient de bien jauger son budget. Afin d’éviter les imprévus, tous les frais inhérents à l’achat doivent être anticipés. En plus des honoraires d’agence que vous devez payer, il y a aussi les frais de notaire. Sur ce point, investir dans le neuf s’avère être plus intéressant. Entre l’ancien et le neuf, c’est l’État même qui prévoit des taux dissemblables. Mais il est à remarquer que de nombreuses taxes composent les frais de notaire. C’est pour cette raison qu’il serait plus judicieux d’investir dans le neuf, un moyen pour économiser davantage en termes de frais.

Se constituer un patrimoine

Se constituer un patrimoine est l’objectif principal de l’investissement immobilier. Déjà propriétaires d’une résidence principale, certaines personnes investissent encore dans une résidence secondaire. D’autres locataires d’une habitation principale préfèrent investir dans des villes abordables.

Investir dans l’immobilier neuf, c’est éviter des travaux majeurs pendant au moins les 10 premières années, et ce, sans parler des avantages écologiques que proposent un immobilier conforme aux normes environnementale. Les normes actuelles des habitations à basse consommation permettent considérablement de réduire les charges du logement, voire de l’immeuble tout entier.

Si nous parlons de la location immobilière, payer des factures moins élevées constitue un avantage concurrentiel. Avec le confort, la sécurité qu’elle fournit et les factures énergétiques moins lourdes qu’elle propose, une résidence neuve assure la rentabilité de votre investissement.

Une défiscalisation intéressante

La défiscalisation reste un point intéressant dans l’investissement immobilier neuf. Réelle soutien au placement locatif, la loi Pinel permet de réduire ses impôts. Dédié particulièrement aux classes moyennes, ce dispositif facilite la mise en vente d’un logement fraichement sorti de terre sur le marché.

Grâce au dispositif Pinel, l’investisseur peut s’engager à mettre en location son bien encore neuf pendant une période bien déterminée de 6 à 12 ans. En contrepartie d’une réduction fiscale entre 12 à 21 % du prix d’achat du bien, les investisseurs doivent prendre en compte les plafonds de loyers ainsi que les ressources du locataire. Par ailleurs, la loi de Pinel donne la possibilité de louer un bien à ses parents ou à ses propres enfants.

L’amendement Censi-Bouvard est un autre dispositif qui séduit les primo-investisseurs. Il va servir d’un ticket d’entrée à partir d’un investissement de 80 000 €. Une défiscalisation s’élevant à 11 % du prix d’acquisition hors taxe est proposée par ce dispositif dans une résidence senior, résidences services et résidence étudiante. En plus du remboursement de la TVA, c’est un exploitant gestionnaire qui se charge de la gestion locative via un bail commercial pendant neuf ans.

Mieux se préparer pour la retraite

Investir dans l’immobilier neuf est une valeur sûre. Véritable placement pour sécuriser son avenir, ce genre d’investissement permet de bien préparer la retraite, un moment où les revenus de tous les salariés seront en baisses.

Le statut LMNP, quant à lui, est aussi favorable pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier neuf. Location meublée non-professionnel, ce dispositif fiscal est un excellent moyen pour amortir le bien et aussi les meubles jusqu’à 30 ans pour un crédit immobilier. En confiant la gestion d’une résidence à un exploitant gestionnaire, le propriétaire n’aura pas à gérer son placement au quotidien.

Comment placer son argent dans le neuf ?

La manière d’investir dans l’immobilier neuf doit se faire en fonction du budget. Si vous optez pour la loi Pinel, vous devez respecter les plafonds de loyer et les ressources du locataire pour une défiscalisation allant jusqu’à 6 000 € chaque année. Quant à l’amendement Censi-Bouvard, il permet un investissement avec défiscalisation dans une résidence sénior ou résidence étudiante sans avoir à gérer son investissement.

Si vous cherchez à investir dans la pierre avec des loyers défiscalisés, le statut LMNP sera parfait. Permettant d’amortir l’investissement locatif, le Loueur de Meublés Non-Professionnel est aussi un moyen de diminuer ses revenus fonciers en vue de se constituer un patrimoine.

Pour un placement immobilier de 150 000 €, l’immobilier locatif est la meilleure solution. Vous pouvez vous offrir un studio neuf dans des villes universitaires connues, un appartement neuf…

Trouver un logement neuf à moins de 150 000 € pour investir dans l’immobilier neuf est tout à fait possible. Une fois que la localité ou le département soit déterminé, reste à trouver le bien immobilier.

Tout placement constitue toujours un risque. Pour assurer une excellente rentabilité dans l’investissement immobilier neuf, il est astucieux de bien étudier le marché locatif dans l’endroit choisi, bien élire l’emplacement et considérer le dynamisme du quartier…

Bien que la plupart des investissements immobiliers dans le neuf passent souvent par un prêt immobilier, l’investissement dans le neuf sans apport est possible. Grâce au contexte actuel, vous pouvez allier un taux assez bas et un dispositif fiscal profitable qui est très favorable à l’investissement dans la pierre neuve.

Catégories : Immobilier