En général, une toiture se décline en trois différentes formes dont le toit en pente, le toit plat et le toit arrondi. Chacune de ces formes peut posséder plusieurs variantes, en fonction de la matière dont elle est constituée : acier, chaume, béton, tuile, etc. Focus sur les différents types de toit.

Les toitures en pente

On distingue un grand nombre de toiture en pente, dont :

La toiture monopente à versant unique

Elle convient aux zones montagneuses, car elle empêche l’accumulation de la neige. Elle favorise une évacuation plus facile afin de débarrasser le poids de la neige qui est susceptible d’endommager la structure.

La toiture à 2 pans

Il s’agit de l’aspect le plus simple et le courant. Ce type de toiture est idéal pour profiter de plus d’espace habitable.

La toiture à 4 pans

Elle est formée de 4 pentes à dimensions égales qui s’assemblent  au centre du toit.

La toiture à 2 pans en croupe

Elle est très en vogue dans les grandes villes grâce à son design élégant, son apparence originale et innovante. Elle est idéale pour protéger le mur externe de la maison contre les eaux de pluie.

La toiture à coyaux

Également connu sous le nom de « toit à comble retroussé », le toit à coyaux offre un aspect esthétique idyllique grâce à l’attendrissement de la pente située au pied des versants. En effet, la partie basse de cette forme de toit s’incline moins que la partie haute.

La toiture en T ou en L

La toiture en forme de T ou en forme de L est l’assemblage de deux toits de deux maisons différentes, mais rapprochées.

Le toit plat

Le toit plat ne dispose pas de pente. Il est donc utile à l’aménagement d’une terrasse ou d’un espace vert. Il est constitué d’un seul pan. En général, le toit de forme plate est formé d’une couverture imperméable, d’un écran qui abrite l’isolant contre l’humidité, d’un isolant thermique, d’une membrane qui recouvre l’isolant et de plusieurs ouvertures pour laisser pénétrer la lumière et l’air.

Quant à la toiture végétalisée, elle sert à optimiser l’isolation naturelle. Son avantage réside au niveau de son apparence qui est plutôt innovante. Par contre, étant démuni de pente, ce genre de toit requiert la mise en place d’un système d’évacuation des eaux pluviales. Le but est d’anéantir les risques de fuite d’eau.

Le toit arrondi

On ne voit ce type de toit que très rarement. Pourtant, il est de plus en plus prisé en raison de son design original. Il offre une meilleure isolation. Le revêtement peut être fait de différentes matières, dont le métal, le bois, les tuiles, etc. Celles-ci s’harmonisent avec la structure arrondie. Les matériaux les plus courants qui forment le toit arrondi sont la tôle ainsi que le zinc. Le toit arrondi offre un panel de choix de formes. On distingue principalement le dôme, la courbe simple, la courbe double ou la tourelle.

Le toit arrondi convient aux amateurs de l’originalité. D’ailleurs, il est très apprécié par les écologistes. Afin d’évacuer les eaux pluviales, la pose de gouttières aux alentours de la toiture ainsi que les tuyaux de descente s’avère indispensable.

Afin de déterminer la forme la plus appropriée à votre bâti, n’hésitez pas à solliciter l’avis d’un professionnel comme cette entreprise de couverture en Belgique.

Catégories : Exterieur