Une maison en bois bioclimatique utilise les ressources naturelles pour réduire la consommation d’énergie, grâce à une isolation très performante. Des nos jours, les constructions écologiques qui se servent des énergies renouvelables rencontrent un succès grandissant, vu la prise de conscience collective des problèmes environnementaux qui nous guettent.

Une maison bioclimatique s’accorde avec toute une philosophie, c’est une affaire de mode de vie et de convictions, qui peut intéresser tout individu cherchant à réduire son impact sur l’environnement.

La construction d’une habitation bioclimatique permet de bénéficier de nombreux avantages, et de profiter d’un chez-soi bien chauffé, conçu à l’aide de matériaux éco-responsables, et naturellement isolé.

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Une maison bioclimatique est une construction qui respecte l’environnement, conçue à l’aide de matériaux locaux et écologiques et s’intégrant parfaitement dans son climat, tout en étant une maison passive en termes de consommation énergétique.

L’architecture bioclimatique se base sur le principe d’un choix de conception d’une maison écologique, responsable, offrant une économie d’énergie, et avec un faible impact environnemental.

Pour parler de maison bioclimatique, il faut que la construction dispose d’une isolation permettant de réduire les déperditions de chaleur, ainsi que d’une bonne orientation pour limiter les besoins de chauffage en profitant de l’ensoleillement.

Il faut également que le logement soit implanté dans un lieu bien pensé, de façon à limiter l’exposition aux aléas climatiques pouvant impacter la température interne de l’habitation.

Enfin, une maison individuelle bioclimatique doit être construite à l’aide de matériaux locaux, écoresponsables et naturels. Cette dernière condition est indispensable pour pouvoir parler de maison bioclimatique, sinon il s’agit simplement d’une maison passive.

Qu’est-ce qui caractérise une maison en bois bioclimatique ?

Le caractère bioclimatique d’une habitation est défini par de nombreux critères tels que la nature des matériaux utilisés, la qualité de l’isolation, les énergies utilisées, ou le respect de l’environnement.

L’utilisation de matériaux locaux et écoresponsables

Les matériaux choisis pour construire une maison individuelle bioclimatique doivent être nécessairement naturels et locaux pour limiter les conséquences énergétiques dues au transport. Ils doivent présenter un faible impact sur l’environnement durant les phases de production et d’exploitation.

Les matériaux utilisés concernent toutes les parties de la maison, aussi bien la façade, que la maçonnerie, le revêtement de sol et des murs, les peintures, ainsi que les produits d’isolation.

Les performances d’isolation

L’isolation optimale est un autre élément incontournable qui permet de caractériser une maison individuelle bioclimatique, ce point doit être bien étudié avant d’entamer les travaux. Pour obtenir de bonnes performances d’isolation et limiter les déperditions de chaleur, il est impératif de respecter certaines règles.

L’implantation et l’orientation de la maison doivent être pensées de manière à limiter l’exposition aux intempéries et à favoriser l’ensoleillement.

D’autre part, il est préférable de construire une façade épaisse, en prenant soin de l’isoler par l’extérieur pour le cas des maisons à ossature bois. Il faut penser à isoler particulièrement la toiture et les murs, en utilisant un matériau performant et naturel tel que le chanvre.

Enfin, il est important d’installer des portes et des fenêtres fabriqués avec des matériaux de grande qualité.

L’utilisation d’énergies renouvelables

L’exploitation des énergies renouvelables dans la construction d’une maison, constitue un critère déterminant dans le caractère bioclimatique attribué au chantier. Mis à part l’aspect écologique de la maison, celle-ci doit également être passive, c’est-à-dire produire de l’énergie en même temps qu’elle en consomme. Pour cela, il est possible d’utiliser des panneaux photovoltaïques, une pompe à chaleur géothermique, une citerne de récupération des eaux de pluie, un puits canadien, ou une éolienne.

Le choix de l’un ou plusieurs de ces procédés doit se faire en accord avec la zone géographique de la maison, sa disposition et la nature du terrain.

Le respect de l’environnement

Le recours à des installations respectueuses de l’environnement, écologiques et économes en énergie est un élément essentiel dans l’attribution du caractère bioclimatique à une habitation. Parmi ces équipements figurent le chauffage thermodynamique, géothermique ou en bois, les installations économes en eau, les toilettes sèches, et les systèmes de recyclage des déchets.

Quels sont les avantages d’une construction bioclimatique ?

La conception d’une maison bioclimatique est plus délicate, plus pointilleuse et parfois plus chère qu’une maison qui ne répond pas aux critères de performance exigés. En revanche, une architecture bioclimatique présente de nombreux atouts.

En construisant une telle maison individuelle, les propriétaires sont certains d’avoir une habitation qui :

  • Respecte l’environnement, la nature et le climat
  • Permet de bénéficier d’un intérieur sain et écologique, grâce à l’utilisation de matériaux naturels
  • Permet de réaliser des économies à long terme sur les dépenses énergétiques liées à la consommation de chauffage et d’électricité
  • Garantit le bien-être des occupants, à l’intérieur du logement, en favorisant un environnement sain, un taux d’humidité optimal et des températures agréables, ce qui préserve contre les pathologies respiratoires
  • Offre un aspect esthétique certain
  • Est édifiée selon les données topographiques et d’orientation
  • Présente de grandes performances énergétiques, car elle est construite à la suite de nombreuses études d’efficacité
  • Utilise le bois, le soleil et l’eau pour produire l’énergie, ce qui facilite l’entretien général de l’habitation
  • Participe au maintien d’un environnement sain, grâce à une consommation responsable qui limite la pollution
  • Se conserve bien avec le temps et présente une grande durabilité.

Coût d’une maison bioclimatique

Le prix de construction d’une maison bioclimatique peut paraître élevé par rapport à d’autres chantiers moins exigeants en termes d’écologie et de performances d’isolation. En revanche, l’économie est substantielle sur le long terme, grâce à une nette réduction des factures de chauffage et d’eau.

Les dépenses énergétiques dans une maison individuelle bioclimatique sont 5 fois moins importantes que dans d’autres constructions, car ce sont les ressources naturelles qui sont exploitées. L’investissement initial est donc rapidement amorti, et se transforme avec le temps en bénéfices.

D’autre part, il faut savoir que de nombreuses aides et subventions sont proposées par l’état ainsi que par d’autres organismes, pour encourager à de telles conceptions.

Le budget à allouer à la construction d’une maison bioclimatique dépend de plusieurs éléments, dont notamment les plans de conception, la surface totale, le constructeur de maison en bois responsable, les matériaux utilisés et les équipements nécessaires.

En général, il faut prévoir un budget variant entre 1000 et 3000 euros du m². Cette différence dépend notamment du mode de construction choisi, et du degré d’implication du propriétaire dans la prise en charge de certains travaux et dans le choix des prestataires.

Catégories : Immobilier