Tout au long de l’année, les façades subissent successivement des intempéries comme les pluies, la neige, le gel ou encore les grandes chaleurs sans oublier la pollution. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles leurs entretiens figurent parmi les travaux importants à faire. La meilleure façon de s’en occuper est de ravaler les murs extérieurs de votre maison. Pour comprendre en quoi consiste ce projet, vous trouverez dans cet article un mini-guide concernant le ravalement de façade.

Qu’est-ce qu’un ravalement de façade ?

Une des principales raisons d’avoir recours au ravalement de façade est d’ordre esthétique. En effet, ces travaux consistent à remettre à neuf les murs extérieurs d’un bâtiment, car voir une construction terne avec des fissures ou des moisissures et des champignons n’offre pas une vision des plus agréables. En plus de redonner son éclat d’antan et de rendre votre façade beaucoup plus attirante, vous aurez l’occasion de modifier son esthétique et sa couleur.

Vous pourrez également corriger les défauts présents sur vos murs extérieurs étant donné qu’ils risquent de mettre en péril votre habitation en causant des problèmes d’infiltrations d’eau ou d’étanchéité s’ils ne sont pas traités. D’ailleurs, dans certaines villes le ravalement de façade est à faire obligatoirement tous les dix ans. Donc, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre mairie.

Que ce soit pour raisons esthétiques, sécuritaires ou obligatoires, il est recommandé de faire appel à un façadier comme https://www.facadier-93.fr/ pour examiner l’état de vos murs extérieurs et la gravité des problèmes. Car même si c’est un projet que vous pouvez effectuer vous-même, il englobe des travaux délicats qui nécessitent un certain savoir-faire. Donc il vaut mieux le confier à un professionnel.

Le budget à prévoir pour les travaux

Concernant le coût des travaux, il n’est pas fixe et varie en fonction de nombreux critères autres que le nettoyage des façades, leur réparation et le ravalement à savoir :

  • l’état du bâtiment ;
  • la composition de la façade (pierre, bois, béton, brique…) ;
  • le type de revêtement (peinture, enduit, crépi…) ;
  • le besoin ou non d’un échafaudage ;
  • les garanties et les assurances ;
  • le tarif pratiqué par les artisans pour la main d’œuvre ou le transport.

Par exemple, le coût approximatif d’un ravalement avec de la peinture se trouve autour de 22 €/m² tandis qu’avec enduit il faut compter 50 €/m². Si vous optez pour l’enduit, il est préférable de prendre un enduit monocouche au lieu de celui crépi ou à la chaux pour éviter que la facture soit trop élevée. Dans le cas où vos travaux comprennent un échafaudage, attendez-vous à ce que le coût soit forcément onéreux d’autant plus que le nombre d’étages est important.

D’ailleurs, il faut savoir que plus les murs extérieurs d’origine sont en mauvais état, plus les travaux sont chers. En effet, vous payerez environ deux fois plus cher pour le ravalement d’une façade ancienne qu’une façade plus récente.

Le principe de l’aide financière pour ravaler une façade

Généralement, le ravalement d’une façade se fait dès que cela est nécessaire ou lorsqu’il est obligatoire tous les 10 ans. Étant donné que ce projet demande un certain budget, vous pouvez contacter certains organismes qui proposent des aides financières afin d’alléger les coûts des travaux de ravalement. Pour en citer quelques-uns, n’hésitez pas à faire appel aux aides de l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH), la direction départementale de l’équipement (DDE) ou encore la prime énergie (CEE). Cependant, assurez-vous de bien vous renseigner sur les conditions d’attribution pour profiter d’une aide financière.

Catégories : Exterieur