Peu importe que vous mettiez en place ou réhabilitiez, vous ne devez pas omettre la mise à la norme et le bon entretien de l’aménagement électrique de votre demeure. Pour aménager le système électrique, on débute par regrouper l’ensemble des aspects d’usage éventuels dans le logement. On calculera le quota de prises de courant nécessaire dans les nombreuses salles, tout en gardant à l’esprit qu’il en faut beaucoup pour une bonne aisance dans la vie de tous les jours. Pour ce faire, le schéma du mobilier envisagé peut rendre cette démarche plus commode. Mais comment donc s’y prendre ? Quels sont les points auxquels vous devez cogiter ? Devez-vous le faire par vous-même ou plutôt demander l’assistance d’un electricien paris? Voici quelques éclaircissements pour répondre à ces questions sur l’importance d’un electricien.

Les démarches à adopter

La mise à la norme de l’installation électrique demande de la rigueur et du professionnalisme.

Délimitation du service à accomplir

Si vous projetez de faire des travaux dans votre système électrique, il est primordial de fixer le type d’ouvrage à accomplir.

Importance de cette démarche

Dans une nouvelle édification, on débute à partir de rien. Tandis que pour une réhabilitation, tout résulte de l’état de l’aménagement électrique. Si elle est âgée de plus d’une trentaine d’années, le commerçant a le devoir de vous soumettre un bilan de vérification.

Si l’aménagement a été proclamé non conforme aux règles de sécurité, pas de panique. Ordinairement, il peut s’agir de souci que vous avez la capacité de résoudre aisément, à l’exemple d’une ampoule grillée. Dans ce cas, il vous suffit d’enlever l’ampoule défectueuse et de la changer par une nouvelle plus efficace. Cela ne nécessite pas d’énormes ouvrages.

Si les ouvrages sont de plus grandes envergures, vous êtes obligé de passer par le marteau et le burin. Alors, il est conseillé d’accomplir des ouvrages d’électricité en simultanée avec une réhabilitation entière. Pour cette dernière, il est question de découvrir entièrement la demeure pour ne garder que le gros œuvre.

Généralement, vous payerez moins cher si vous partez de zéro, comme dans une nouvelle édification. De plus, vous avez la possibilité d’avancer petit à petit et poursuivre à employer l’ancien aménagement jusqu’au lancement du nouveau système électrique. De cette manière, vous aurez toujours de la lumière à votre disponibilité.

Dresser un schéma exact de votre installation

Après la délimitation de votre projet, vous devez vous mettre dans la phase de réalisation. Pour cela il vous faut un plan bien détaillé de ce que vous avez en tête.

Prises de contact et repères lumineux

Tout, concorde avec un plan bien étudié. De combien de prises, d’interrupteurs ou de repères lumineux avez-vous besoin ? Envisagez-vous des modernisations du genre volets à enroulement ? Si tel est votre cas, alors il est utile de prendre en considération vos attentes bien avant le début des travaux.

Type de raccord à prévoir

Pensez aux mécanismes que vous allez aménager. La plupart du temps, un branchement standard  monophasé (230 V) peut suffire. Quant aux gros consommateurs énergétiques de plus de 7 300 W, tels un four à induction ou un réchauffement électrique, il vous faut un branchement triphasé (380 V).

Si vous aménagez des panneaux solaires sur votre toiture, il vous est conseillé de préférer le raccord triphasé au monophasé.

Les autres choses à garder en mémoire

À l’instar des démarches à adopter, il faut aussi se remémorer les critères suivants.

Le type de confort attendu

Il est vital de garder en tête le niveau de confort que vous envisagez, car plusieurs choix s’offrent à vous.

Aménagement standard

Celui-ci est composé du strict minimum. Il comporte des interrupteurs, des prises, des variateurs d’intensités traditionnels… C’est l’aménagement la moins coûteuse, qui reste inchangée avec le temps.

La Domotique

Tous les constituants (luminaires, interrupteurs, capteurs…) sont connectés entre eux, par le biais d’un fil bus. Ils peuvent être programmés avec un PC, une tablette, un smartphone ou un simple écran tactile. C’est l’option la plus coûteuse, mais parfaite pour celui qui souhaite la flexibilité indispensable pour avoir la capacité de programmer et de déployer son aménagement. Mettre la lumière à partir de votre téléphone, donner des directives à vos volets sur un écran tactile ou mettre en marche le chauffage depuis votre localisation avant de regagner votre domicile. Tout et possible avec les nouveaux gadgets qui sont mis à votre disposition.

Mécanisme de direction centrale

Cette option se situe entre la domotique et l’aménagement standard. La totalité des constituants est connectée entre eux avec un câble de commande. Mais à la place d’éléments domotiques, ce sont des dispositifs simples qui sont aménagés dans l’armoire électrique. Ainsi, vous employez des liens physiques. Ce mécanisme est évidemment moins cher, tandis que vous employez la basse tension pour le mécanisme de direction (et vous employez des interrupteurs plus modernes). Si dans le futur, vous désirez évoluer vers la vraie domotique, il vous suffira de changer le relais par des éléments domotiques.

Choix de l’opérateur

Vous disposez de peu de temps et vous n’êtes pas du tout habiles de vos mains. Alors, pourquoi ne pas faire appel à un electricien paris ? Si vous choisissez de demander l’aide d’un electricien, vous n’avez alors qu’à déclarer vos attentes et il s’en occupera à votre place.  Toutefois, si vous êtes du genre à être attiré par les challenges, vous économiserez de belles sommes en vous occupant personnellement des ouvrages. Pour ce faire, il vous suffit d’employer un kit pour autobâtisseurs d’une société spécifique.

Ainsi vous formulez vos besoins et tout est fabriqué sur mesure pour vous : matériel indispensable, quota de câblages, modèles de prises de contact… En amont de votre projet, il vous faut suivre un apprentissage où tout vous sera clarifié. Par ailleurs, vous ne devez pas vous suffire à vous-même. Effectivement, vous pouvez vous occuper du branchement des câbles. Mais par mesure de sécurité, il est préférable de toujours confier la responsabilité de l’armoire électrique à un expert en la matière.

Déroulement des ouvrages

Les ouvrages dans le domaine de l’électricité ne sont pas effectués d’un seul coup de baguette magique. Pour atteindre la perfection, il est nécessaire d’avancer pas à pas en suivant la progression de l’édification.

Organisation et périodes nécessaires aux ouvrages

En général, les ouvrages comportent 2 à 3 étapes.

Création des saignées et édition des câbles

Cette démarche succède directement au gros œuvre, avant même que soient aménagées les ouvertures. Les câbles électriques sont aménagés en simultané avec les dispositifs sanitaires et de gaz sur le sol. Ce n’est qu’après, qu’interviennent les ouvrages d’isolation et de chape.

Aménagement des prises de contact et interrupteurs

À la suite des ouvrages de chape et plafonnage, il est désormais temps de mettre en place les prises et interrupteurs dans les cloisons.

Branchement de l’armoire à fusibles

Le tour de l’armoire se situe à la fin. De cette manière, l’aménagement a la possibilité d’être expérimenté circuit par circuit. C’est le dispositif le plus coûteux de tout l’aménagement. Il est alors conseillé de patienter après l’installation de toutes les ouvertures, et de vous assurer de la sécurité de votre maison avant de placer l’armoire en définitive.

 

Catégories : Intérieur