La charpente est l’ossature structurelle de la maison. Elle a pour fonction de soutenir la couverture et de contribuer à la mise hors eau et hors air de l’ensemble du logement. Au fil des années, la charpente peut se détériorer, ce qui peut engendrer de l’instabilité sur la structure de la maison. Ainsi, il convient de vérifier l’état de la charpente tous les 20 ou 30 ans et d’effectuer une rénovation si nécessaire. Pour apporter plus de visibilité sur le sujet, ce billet propose de découvrir ce qu’est une charpente et les informations à savoir concernant la rénovation de celle-ci.

Comprendre ce qu’est la charpente d’une maison

Comme déjà évoquée plus haut, la charpente compte parmi les éléments structurels essentiels qui assurent la solidité d’une maison. En fait, une habitation est composée de divers éléments de structure, dont la charpente. Cette dernière sert à soutenir le toit et la couverture, qui peut être en tuiles, en ardoise…

La charpente se décline en plusieurs sortes, à l’instar de la charpente en bois et la charpente métallique. Si la charpente en bois est la plus utilisée dans la construction de maison, la charpente métallique est plus sollicitée dans la construction d’un grand espace. Néanmoins, elle peut également être réalisée pour une habitation individuelle.

La construction d’une charpente peut-être traditionnelle ou fermette. Ces deux méthodes de constructions et de mise en œuvre sont très différentes et requièrent chacune de faire appel à un artisan couvreur charpentier pour réaliser l’intervention. En effet, étant donné le rôle essentiel de la charpente sur la solidité et la santé de la maison, il est important qu’elle soit réalisée dans les règles de l’art.

Pourquoi faut-il procéder à une rénovation de la charpente ?

Qu’il s’agisse d’une charpente en bois ou d’une charpente métallique, une charpente doit faire l’objet d’attentions particulières. En effet, leurs expositions aux intempéries, aux nuisibles de tous genres (insectes, champignons…), ainsi que leur usure au fil des années peuvent induire des dégâts dangereux pour la maison et ses occupants.

Par ailleurs, en cas de détérioration avancée de la charpente, la refaire entièrement peut coûter très cher. Il convient donc de vérifier régulièrement la charpente, au moins tous les 20 ou 30 ans, et d’effectuer une rénovation de celle-ci lorsqu’on constate un ou plusieurs problèmes. Ce conseil vaut également pour la toiture et la couverture. Afin d’assurer le bon déroulement des travaux, il convient de faire appel à un couvreur charpentier qui saura effectuer un diagnostic précis et fiable.

3 différentes techniques de réfaction de la charpente

Il existe désormais un grand nombre de techniques mises en œuvre pour rénover une charpente, notamment une charpente en bois ou une toiture en mauvais état. En fonction de l’état général de la charpente, les travaux peuvent consister en :

L’application d’un traitement insecticide afin de lutter contre les insectes xylophages et les termites qui s’attaquent à la charpente ;

L’application d’un traitement hydrofuge des poutres lorsque celles-ci présentent des signes d’humidité ; L’application d’un traitement fongicide afin d’éradiquer la présence de champignons.

Catégories : Non classé